Communiqués et dossiers de presse

Arrivée des premiers mineurs en provenance de Calais (3/11/16)

 
 

Hier soir, 60 mineurs non accompagnés sont arrivés en Gironde après avoir quitté le centre d’accueil provisoire de Calais le matin en bus.

36 d’entre eux ont été accueillis dans le centre d’accueil et d’orientation (CAO) d’Hostens dans des locaux mis à la disposition de l’État par le conseil départemental de la Gironde. Les 24 autres ont été installés de manière provisoire dans la métropole bordelaise et ils seront transférés à compter du 7 novembre dans des maisons sociales situées sur les communes du Haillan, du Taillan-Médoc, d’Eysines et de Bordeaux. La directrice départementale de la cohésion sociale, le sous-préfet de Langon et les autorités municipales étaient présents pour les accueillir à leur arrivée dans les CAO.

L’accueil de ces mineurs relève une nouvelle fois de la solidarité nationale et répond à un objectif humanitaire consistant à mettre à l’abri des jeunes isolés qui se trouvaient en situation de très grande précarité après avoir fui les guerres et les persécutions dans leur pays.

La présence des mineurs dans les CAO est temporaire. La durée est estimée à 3 mois avant que ces derniers puissent être orientés, soit vers le Royaume-Uni, soit vers le dispositif de protection de l’enfance.

Durant cette période, les associations gestionnaires des CAO (le COSCoefficient d'occupation des sols et France Horizon), en partenariat avec l’État qui en assure le financement intégral, assureront la sécurité des mineurs et le gardiennage des structures 24h/24. Elles veilleront également à l’identification et à la prise en charge de leurs besoins, notamment médicaux et psychologiques. Elles apporteront enfin aux mineurs un accompagnement dans les démarches administratives de demande d’asile en lien avec l’office français de l’immigration et de l’intégration.

Le préfet Pierre DARTOUT salue l’engagement du président du conseil départemental de la Gironde ainsi que celui des maires et des associations locales, dans la gestion de la crise migratoire et l’accueil des personnes venant de Calais.