Communiqués et dossiers de presse

Dégradations au CCAS d'EDF d'Arès

 
 

Au cours de la nuit du 13 au 14 octobre, des dégradations ont été commises sur le centre du CCAS Centre communal d'action sociale d’EDF Electricité de France situé sur la commune d'ARES qui pourrait être choisi comme centre d’accueil et d’orientation (CAO) permettant de mettre temporairement à l’abri des migrants issus du campement de Calais.

Deux départs d’incendie ont en effet endommagé le portail extérieur du site du CCAS Centre communal d'action sociale et la porte d'entrée de son bâtiment principal, sans se propager au-delà. Des traces d'hydrocarbures ont été trouvées par les gendarmes qui ont fait les premières constatations ce matin; une enquête est en cours.

Le préfet de la région Nouvelle-Aquitaine, préfet de la Gironde, Pierre DARTOUT, condamne vivement ces actes et réaffirme l’engagement des services de l’État pour contribuer, dans le cadre de la politique mise en œuvre par le Gouvernement, à l’accueil des migrants de Calais.