Communiqués et dossiers de presse

Manifestations des gilets jaunes dans le centre ville de Bordeaux

 
 

Didier Lallement, préfet de la Gironde, et Alain Juppé, maire de Bordeaux, souhaitent répondre à l’inquiétude et aux attentes des commerçants bordelais victimes de dégradations ou d'une baisse d'activité liées aux manifestations des gilets jaunes chaque samedi.

La seule solution pour arriver à une sécurisation efficace des commerces et de l’activité économique est de pouvoir organiser et encadrer les rassemblements pour assurer la sécurité des manifestants et davantage interpeller les casseurs. Cela passe nécessairement par une déclaration de la manifestation en préfecture.

Dans l’intérêt de tous, manifestants et commerçants, le préfet et le maire engagent les gilets jaunes à déclarer les itinéraires des manifestations. La sécurité des manifestants et des bordelais face aux dérives violentes est une priorité absolue.

C’est pourquoi, ils ont pris l’initiative de réunir aujourd’hui des modérateurs ou influenceurs des groupes ou collectifs de gilets jaunes, pour encourager ceux qui souhaitent manifester de façon pacifique, à déclarer un itinéraire qui soit connu des forces de l’ordre. Ils ont proposé à la CGT de s’associer aux discussions car ils ont constaté sa présence dans la dernière manifestation. Ils regrettent que de nombreuses personnes invitées aient décliné l’invitation et n’aient pas participé à cette réunion.

Le préfet précise qu’une sécurisation de l’ensemble du périmètre commercial de Bordeaux, des Quinconces jusqu’à la gare de Bordeaux Saint-Jean, avec la mise en place de points de filtrage pour les manifestants, nécessiterait une quarantaine d’unité de forces mobiles et ne garantirait pas que les manifestants une fois passé ces barrages ne revêtent un gilet jaune et manifestent.

 
 

A lire également :