Communiqués et dossiers de presse

Mouvements sociaux : des violences inadmissibles à Bordeaux

 
 

2000 manifestants ont essayé à plusieurs reprises de pénétrer dans la mairie de Bordeaux depuis le début de l’après-midi. Quelques individus ont été interceptés au moment où ils franchissaient les portes du bâtiment. Un policier et six manifestants ont été blessés.

De violents affrontements continuent à cette heure avec 300 manifestants encore présents devant l’hôtel de ville qui utilisent des pétards et allument des feux contre les forces de l’ordre.

Le préfet de la Gironde, Didier LALLEMENT condamne avec la plus grande fermeté ces actes. Une telle attaque contre un bâtiment représentant une institution publique ne s’était pas produite depuis plusieurs décennies à Bordeaux. Il est temps que tout le monde retrouve son calme et voit que derrière les manifestants se trouvent des casseurs décidés à détruire.

 
 

A lire également :