Communiqués et dossiers de presse

Réunion du comité de suivi de Ford Aquitaine Industries (19/07/16)

 
 

Le préfet de la région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, Pierre DARTOUT, a réuni un comité de suivi du site Ford Aquitaine Industries (FAI) de Blanquefort ce lundi 18 juillet 2016, pour faire un point d’étape sur la mise en œuvre de l’accord-cadre signé entre FAI, l’Etat et les collectivités territoriales le 24 mai 2013.

Etaient présents les élus des collectivités territoriales (Conseil régional d’Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, Conseil départemental de la Gironde, Bordeaux Métropole, Mairie de Blanquefort), la députée de la circonscription, les représentants du personnel de FAI, la direction de l’usine ainsi que des représentants de Ford Europe.

Suite à la communication de Ford Europe le 19 mai 2016 concernant un projet de remplacement de la 6F35, boîte de vitesses automatique actuellement produite à FAI, impliquant un investissement de 50 millions de dollars, l’entreprise a pu donner quelques précisions sur le calendrier de cet investissement pour lequel le début de la production est prévu au premier trimestre 2019.

Les pouvoirs publics saluent cet investissement et ceux qui ont précédé depuis 2011 à hauteur de 190 millions de dollars, mais souhaitent néanmoins rester vigilants et renforcer le partenariat qui les lie avec Ford et le site de Blanquefort. Soucieux du maintien de l’emploi et de la capacité industrielle des territoires, ils désirent ainsi travailler en anticipation avec l’entreprise pour renforcer son attractivité et sa compétitivité. Pour cela, les élus régionaux ont insisté sur la formation des salariés et la nécessité de l'anticipation par l'innovation.

Ce dialogue, qu’ils souhaitent plus nourri qu’actuellement, pourrait aboutir à la prolongation et à l’adaptation de l’accord-cadre existant, en évoquant un maintien substantiel de l’emploi au-delà de 2019 et du simple périmètre de la remplaçante de la 6F35.

Les élus des collectivités territoriales ont souhaité la mise en place d'un groupe de travail technique permettant de formuler des propositions concrètes sur l'innovation et l'accompagnement des salariés en rappelant leur attachement au maintien de tous les emplois sur le site.

Les pouvoirs publics souhaitent également convoquer un comité de suivi d’ici la fin de l’année 2016 afin de mettre en œuvre ces propositions avec Ford Europe.