Communiqués et dossiers de presse

COVID-19 : Obligation du port du masque dans les zones de la métropole bordelaise

 
 
COVID-19 : Obligation du port du masque dans les zones de la métropole bordelaise

Au vu de la dégradation des indicateurs de contamination par le virus Covid-19, et en concertation avec la Métropole, chacun des maires et l’Agence Régionale de Santé (ARSAgence régionale de santé), Fabienne BUCCIO, préfète de la Gironde, a pris un arrêté pour rendre le port du masque obligatoire pour toutes les personnes de plus de onze ans qui se déplacent à pied :
- dans les marchés ouverts
- et à moins de 50m de l’entrée des établissements scolaires du lundi au vendredi de 7h00 à 19h00.

Cette mesure s’appliquera dans les 28 communes de la métropole à compter de samedi 29 août 2020.

Elle sera renforcée par des mesures spécifiques pour des secteurs précis comme le port obligatoire du masque dans l'hypercentre de Bordeaux ou place Chevalaure à Bouliac.

Cette mesure vient compléter les mesures nationales générales de port du masque dans les espaces clos. Elles  sont indissociables des efforts faits par chacun pour respecter les gestes barrières et les mesures de distanciation. L'augmentation régulière des tests, organisés par l'ARSAgence régionale de santé, permet en plus de traquer le virus et de combattre l'extension des clusters qui viendraient à naître.

L’apparition de cas groupés de personnes testées positives à la COVID-19 dans des zones de grande affluence à quelques jours de la rentrée, et le classement en zone rouge du département de la Gironde, ont motivé la décision de la préfète.

Le taux d’incidence de la maladie s’intensifie à Bordeaux avec plus de 51 nouveaux cas dépistés pour 100 000 habitants actuellement, contre 21 pour 100 000 la semaine précédente.

Un affichage spécifique par la mobilisation des personnels communaux permettra à chacun de s'approprier les nouvelles habitudes de port de masque. Les services de police vont significativement renforcer leurs contrôles pour s’assurer du respect de cette mesure, mais également des gestes barrières, sur les établissements recevant du public, en particulier les bars, restaurants et leurs terrasses qui génèrent, pour certains, des regroupements importants de population en soirée et s’accompagnent parfois du relâchement du respect des mesures barrières (distance physique d’un mètre non respectée). En cas d’inobservation des règles sanitaires, ces établissements pourront faire l’objet d’une fermeture administrative.

Le non-respect de l’obligation du port du masque expose les contrevenants à une amende de 135 €.