Communiqués et dossiers de presse

Sécurisation du centre-ville de Bordeaux lors des manifestations du 1er mai

 
 
Sécurisation du centre-ville de Bordeaux lors des manifestations du 1er mai

Les traditionnelles manifestations du 1er mai se dérouleront cette année dans un contexte différent compte tenu des appels à rassemblements liés au mouvement des gilets jaunes sur les réseaux sociaux.

En raison des risques de trouble à l’ordre public liés à la forte probabilité de présence au sein des cortèges des manifestations déclarées d’individus violents et armés, la préfète de la Gironde, Fabienne BUCCIO, a pris trois mesures :

- des mesures d’interdiction de manifestation sur certaines voies et espaces publics de Bordeaux comme cela se pratique chaque samedi depuis plusieurs semaines en distinguant 2 moments de la journée : le matin jusqu’à 15h00 puisque des déclarations de manifestation ont été déposées en préfecture et après 15h00 dès lors qu’aucune manifestation n’a été déclarée ;

- des interdictions de manifester sur le cours de l’Intendance, la place de la Comédie et la rue Esprit des Lois traditionnellement empruntés par les cortèges du 1ermai en raison des dispositifs mis en œuvre dans le cadre des opérations de maintien de l’ordre tout au long de la journée dans le centre-ville de Bordeaux.

Tout en maintenant l’essentiel de l’itinéraire déclaré, une alternative aux 3 voies précitées a été proposée aux organisateurs des manifestations, qui l’ont refusée ;

- un arrêté interdisant temporairement la vente, le transport et l’utilisation des artifices de divertissement, la vente et le transport de carburant au détail, ainsi que des acides et de tous produits inflammables ou chimiques dans tout le département.

Elle rappelle que le droit de manifester est un droit fondamental protégé par la loi. Il doit cependant être concilié avec d’autres libertés essentielles telles que la liberté de circulation et la sécurité des personnes et des biens. Le non-respect des arrêtés est passible de 6 mois d’emprisonnement et 7500€ d’amende pour les organisateurs, et d’une contravention de 135€ (et 750€ en cas de majoration) pour les particuliers.

Les différents arrêtés sont consultables sur le site internet de la préfecture de la Gironde .