Communiqués et dossiers de presse

Sécurité du quotidien dans le quartier de reconquête républicaine de Bordeaux-Maritime

 
 
Sécurité du quotidien dans le quartier de reconquête républicaine de Bordeaux-Maritime

Près de 18 mois après la création du quartier de reconquête républicaine (QRR) de Bordeaux-Maritime, Fabienne BUCCIO, préfète de la Gironde et Nicolas FLORIAN, maire de Bordeaux ont réuni ce jour le 1er comité de pilotage, en présence de Frédérique PORTERIE, procureure de la République de Bordeaux afin de dresser le bilan des mesures mises en place pour améliorer la sécurité des habitants.

Bordeaux-Maritime est l’un des quartiers de reconquête républicaine retenus en février 2018 au plan national pour mettre en œuvre la sécurité du quotidien, une nouvelle philosophie d’actions visant à la résolution concrète des problèmes de sécurité et à l’élaboration de réponses sur mesure.

Ce quartier qui regroupe les sous-ensembles urbains de Chantecrit, des Aubiers, de Ginko , du port de la Lune et de Bacalan représentait en février 2018, 15 % de la délinquance totale de la commune de Bordeaux. Aujourd’hui, il représente 10,5% de la délinquance totale de la commune de Bordeaux.

Ces résultats sont la conséquence directe :
- du renforcement de la présence de la police sur la voie publique. Dès le 15 avril 2018, les effectifs de la police nationale ont été renforcés ou re-sectorisés sur le secteur de Bordeaux Maritime en vue d’une meilleure visibilité. Le 1er septembre 2018, 15 nouveaux effectifs ont été spécialement affectés au QRR. Au total, ce sont désormais 41 policiers qui sont dédiés à ce quartier ;
- l’augmentation de l'amplitude horaire des patrouilles de la police nationale pour couvrir en particulier les soirées et ainsi s’adapter aux horaires de la vie quotidienne des habitants du quartier ;
- le développement de la vidéo-protection et de la vidéo-verbalisation avec le soutien financier de l’État ;
- la mise en place d’un travail partenarial et transversal avec la création de « groupes de partenariat opérationnel » permettant sur la base d’une analyse commune d’apporter une réponse coordonnée à des faits de délinquance et d’incivilités ;
- le renforcement des contacts directs et renforcés avec les habitants avec la mise en place en mai 2018 d’un délégué police-population et de la présence de la sécurité du quotidien lors des conseils de proximité.

Les infractions révélées par l'action des services sont en forte hausse dans le QRR avec + 64,04 % en 2019 contre +5,95 % en 2018, ce qui traduit leur engagement sur le terrain.

Des actions significatives ont été menées ces derniers mois, en lien avec la mairie, pour lutter contre les incivilités notamment avec l’aménagement de l’avenue de Labarde à Bacalan (mise en place de potelets …) pour faire cesser les rodéos urbains et l’enlèvement d’une cinquantaine de véhicules épaves dans le quartier des Aubiers.

Ces actions vont se renouveler et seront même renforcées avec la mise en place d’opérations de contrôle mixte police nationale-police municipale.

D’autres actions vont être engagées en particulier avec l’éducation nationale pour lutter contre l’absentéisme scolaire et avec les bailleurs sociaux afin d’améliorer le partenariat avec la police nationale pour lutter contre les trafics.

> 2019-11-06 Comité de pilotage QRR - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,22 Mb

 
 

A lire également :