Document de Circulation pour Etranger Mineur (DCEM)

Demander un DCEM

 
 
attention

Anticipez vos futurs départs à l'étranger en  sollicitant suffisamment tôt votre document de circulation pour étranger mineur.

Le DCEM n'est pas requis pour quitter le territoire français. En cas de départ urgent à l'étranger, vous devrez alors solliciter un visa auprès des autorités consulaires françaises du pays où vous séjournez pour permettre à l'enfant de revenir en France.

Les mineurs étrangers ne sont pas dans l'obligation de détenir un titre de séjour pour résider en France. Le mineur doit solliciter un titre de séjour à sa majorité (18 ans).

Pour faciliter les voyages à l'étranger, un document de circulation (DCEM) peut être délivré au mineur. Le DCEM tient lieu de visa : il permet à l'enfant d'être réadmis en France après un voyage à l'étranger sans avoir à présenter un visa. Le DCEM ne constitue pas un justificatif d'identité et n'est valable qu'avec un passeport ou un titre de voyage en cours de validité.

Le DCEM est facultatif et n'est utile qu'en cas de voyage à l'étranger.

Par conséquent :
→ l'obtention d'un DCEM n'est pas obligatoire, quelle que soit la situation du mineur ;
→ la possession d'un DCEM n'est pas une condition requise pour l'accès à la nationalité française ;
→ le renouvellement d'un DCEM n'est pas obligatoire et l'expiration d'un DCEM n'emporte aucune conséquence ;
→ le changement d'adresse sur le DCEM n'est pas obligatoire.

La loi du 10 septembre 2018, entrée en vigueur le 1er mars 2019, supprime le titre d'identité républicain. Les mineurs qui en bénéficiaient et qui continuent à remplir les conditions de délivrance bénéficient désormais d'un document de circulation pour mineur (DCEM). Les titres d'identité républicains en cours de validité restent valables et ne doivent pas être échangés. Cette réforme n'a pas d'impact sur l'accès à la nationalité française.

 
 

Documents listés dans l’article :