Travaux de suppression du "bouchon ferroviaire de Bordeaux"

 
 

Le complexe ferroviaire de Bordeaux, centré sur la gare Saint Jean, est situé sur un axe ferroviaire Nord - Sud majeur qui relie, par la façade atlantique, l'Europe du nord à la péninsule ibérique.

Au nord de la gare Saint Jean, de l'ouvrage de franchissement de la Garonne à la bifurcation de Cenon entre les lignes de Paris et de Nantes, une seule voie par sens supporte l'ensemble des trafics provenant de nombreuses directions.
Cette partie de ligne constitue un goulet d'étranglement qui perturbait et ralentissait l'écoulement du trafic ferroviaire actuel, empêchant son développement. Des travaux ont été engagés visant à supprimer le « bouchon ferroviaire de Bordeaux ».
La suppression du bouchon ferroviaire a impliqué plusieurs opérations, dont la principale qui consistait à passer à 2X4 voies entre la gare Saint-Jean et la bifurcation de Cenon.

Cette opération qui est l'un des plus gros chantiers ferroviaires de France à l’exception des chantiers de lignes à grande vitesse (LGVLigne grande vitesse), s'est réalisée en deux phases de travaux :

  • La première phase consistait à construire un nouveau franchissement de la Garonne, à mettre à 4 voies (2 voies par sens) la ligne entre la gare de Bordeaux Saint-Jean et la Benauge en rive droite, à construire deux voies à quai supplémentaires en gare de Bordeaux Saint-Jean pour pouvoir accueillir davantage de trains express régionaux, à créer une gare multimodale à Cenon offrant aux voyageurs des trains express régionaux une correspondance de qualité avec la ligne A du tramway, à supprimer 3 passages à niveau à Sainte Eulalie.
  • La deuxième tranche consistait à passer à quatre voies entre La Benauge et Cenon. 

Pour en savoir plus  :

http://www.bouchonferbordeaux.com/