Concertation en cours : révision du PPRI de l'agglomération bordelaise

Concertation

 
 

La révision des Plans de Prévention du Risque Inondation implique la participation de plusieurs parties prenantes : les experts et les acteurs locaux partagent leurs connaissances pour aboutir à une définition du risque aussi fine que possible. La concertation publique contribue également à un partage sur la connaissance du risque.

PPRI-Agglo-Bx_dates_reunions_publiques

La participation des 24 communes et Bordeaux Métropole

L’État organise au cours de la révision des PPRI des rencontres avec les élus et les services techniques de Bordeaux Métropole et des 24 communes concernées.

La finalité de ces rencontres est :

  • de valider la méthodologie des études d’aléas réalisées par le bureau d’études Artélia (mandaté par l’État),
  • d’apporter des compléments d’information par rapport à l’événement de référence et la prise en compte des ouvrages.

Les échanges se poursuivent aujourd’hui sur l’identification des enjeux actuels et futurs. Puis viendra l’élaboration du zonage et de son règlement.

Un Comité de Concertation et d'Association regroupant l’ensemble des collectivités concernées, divers représentants institutionnels et associations est également amené à se prononcer sur les projets de PPRI à différents moments clefs de cette élaboration.

PPRI-Agglo-Bx_réunion_comité_030516

Une première réunion du Comité s’est tenue le 3 mai 2016, regroupant une cinquantaine de participants

La concertation publique

Cette concertation répond à plusieurs objectifs :

  • Sensibiliser les habitants suffisamment en amont de l’enquête publique
  • Expliquer la démarche de révision
  • Partager la connaissance sur les aléas et les enjeux

Une première phase de concertation porte sur les études d’aléas et les enjeux.

AMBÈS
Jeudi 22 septembre 2016 à 19 h - Espace des deux rives
 
 FLOIRAC
 Jeudi 29 septembre 2016 à 19 h - Salle Lucie Aubrac
 
 BORDEAUX
 Mardi 04 octobre 2016 à 19h - Athénée municipal
 
 SAINT MÉDARD EN JALLES
 Mardi 11 octobre 2016 à 19 h - Salle des grands foyers
 
 VILLENAVE D'ORNON
 Mardi 18 octobre 2016 à 19 h - Salle du Cube

 

La seconde phase de dialogue avec les habitants abordera le projet de zonage et de règlement.

À chaque phase, les réunions publiques seront annoncées sur ce site et sur les supports d’information des collectivités.

Au-delà de la révision du PPR, ces temps d’échanges avec le public permettent également d’aborder d’autres sujets relatifs à la stratégie locale de prévention du risque.

Après ces deux phases de concertation, une enquête publique sera organisée. Elle offrira à chacun une nouvelle opportunité de s’exprimer.

Questions Fréquentes (FAQ)

Mon habitation va-t-elle perdre de la valeur suite au PPRI ?

C’est le risque d’inondation qui peut influer sur la valeur d’un bien et non la mise en place d’une politique de prévention. Ce risque existe indépendamment de la présence ou non d’un PPRI. D’ailleurs, un PPRI est déjà en vigueur depuis 2005 sur l’agglomération bordelaise. Enfin, il faut tenir compte de la forte attractivité de la métropole, laquelle va encore se renforcer en 2017 avec l’arrivée de la ligne à grande vitesse jusqu’à Bordeaux, qui sera alors à seulement 2 heures de Paris.

Peut-on financer les travaux qu’imposerait le futur PPRI ?

Oui, dans l’éventualité où le futur règlement imposerait des travaux obligatoires, un financement de l’État serait possible à hauteur de 40% de leur montant ; ce dernier ne peut dépasser un dixième de la valeur vénale du bien.

Puis-je agrandir mon habitation en zone inondable ?

Oui, il sera certainement possible de réaliser des extensions sous certaines conditions (ex : construire une chambre si cette dernière est hors d’atteinte par les eaux).

Le règlement est en cours de rédaction et sera mis en concertation.

En 1999, il n’y avait pas autant d’eau dans mon quartier

Lors de la tempête du 27 décembre 1999, de nombreuses brèches dans les protections de l’Estuaire sont survenues. Du fait de ces débordements importants plus en aval, l’agglomération bordelaise a été moins inondée qu’elle n’aurait pu l’être en cas de meilleure tenue des digues de l’estuaire. Cette « compensation hydraulique » ne pourrait se reproduire à l’identique aujourd’hui.

Par ailleurs, l’aléa de référence se base sur l’événement historique de la tempête Martin de 1999, auquel on ajoute une élévation du niveau d’eau de 20 cm au Verdon pour tenir compte du changement climatique.

Il faut aussi avoir conscience que la modélisation simule des défaillances d’ouvrages qui ont tenu il y a quinze ans.

Ma maison est-elle inondable si je suis derrière une digue ?

Des mesures sont engagées par les collectivités pour renforcer les protections afin de garantir la sécurité derrière les ouvrages. Néanmoins, on ne peut prédire l’avenir et le risque zéro n’existe pas, d’où l’enjeu de maîtriser l’urbanisation derrière ces ouvrages à travers notamment le plan de prévention du risque.

Les grands projets urbains seront-ils soumis au PPRI ?

Le PPRI est intégré dans les documents d’urbanisme, il s’impose à tous, que ce soit le particulier, le promoteur immobilier ou la collectivité : c’est le principe d’égalité de traitement.

Aussi, l’État et les collectivités travaillent en étroite collaboration afin que les porteurs de projets urbains intègrent par anticipation l’aléa déterminé au cours de la révision. Les services instructeurs des permis de construire ont notamment recours à l’article R111-2 du Code de l’urbanisme pour autoriser ou non un projet. Par ailleurs, le zonage et la réglementation du PPRI approuvé en 2005 restent en vigueur jusqu’à approbation du nouveau PPRI.

Quid des sites industriels sensibles concernés par ce risque ?

Les installations classées de l’agglomération bordelaise sont déjà concernées par le PPRI actuel et intègrent déjà ce risque dans leur politique de prévention. Cette dernière est renforcée depuis plusieurs années, en particulier à travers la démarche « NaTech » pilotée par l’État, qui vise à prévenir les accidents technologiques déclenchés par un événement naturel.

Selon l’implantation du site, le nouvel aléa défini lors de la révision pourra entrainer une révision de son Plan Particulier d’Intervention (dispositif obligatoire pour toute installation classée visant à protéger les populations, les biens et l’environnement).

En cas de crue, quelles mesures sont mises en place ?

Après approbation d’un PPRI (il y en a déjà un en vigueur), les communes rédigent un Plan Communal de Sauvegarde. Ce document planifie les différentes actions à mettre en place si un évènement survient : l’alerte locale pour permettre aux habitants d’anticiper la crue, la coordination des actions de sécurité (ex : pompes à eau) et l’organisation des secours (ex : hébergement d’accueil).

Quelle prise en compte des activités agricoles ?

Les activités agricoles sont pleinement intégrées à la réflexion ; elles participent d’ailleurs souvent à l’entretien d’espaces inondables. Concernant les animaux d’élevage, il convient de réfléchir dans le cadre du PPR, en concertation avec la profession agricole, aux possibilités de mettre le bétail hors d'eau lors d'inondations.

 

Posez votre question

Vous avez une question sur la révision du PPRI de l’agglomération bordelaise ?

N’hésitez pas à contacter le Service Risques et Gestion de Crise de la DDTM de la Gironde :

par mail : ddtm-srgc@gironde.gouv.fr

par courrier :

Direction Départementale des Territoires et de la Mer de la Gironde
 Service Risques et Gestion de Crise / Unité PPRL
 Cité Administrative
 Rue Jules Ferry
 BP 90
 33090 Bordeaux Cedex

Retour Menu Principal