Jeunesse : actions en direction des jeunes

Service civique

 
 

 

Rappel des objectifs

Le service civique institué pat la loi n° 2010-241 du 10 mars 2010 a pour objectif de renforcer la cohésion sociale et la mixité sociale en offrant à toute personne de plus de 16 ans l’opportunité de s’engager au service des autres et de la collectivité.

Définition

> Un engagement citoyen reconnu et valorisé ;
> Une chance de vivre de nouvelles expériences ;
> L’opportunité de se rendre utile et de faire bouger la société ;
> La collectivité qui témoigne respect et confiance.

Quelles missions proposer aux jeunes volontaires ?

Neuf domaines d’actions prioritaires ont été répertoriés :

> Culture et loisirs :  par exemple : initier des jeunes aux pratiques culturelles (visite de musée, d’expositions etc.) ;
> Développement international et action humanitaire : par exemple aider à la scolarisation des enfants dans un pays en voie de développement ;
> Éducation pour tous : aider à combattre l’illettrisme en partageant votre passion pour la lecture ;
> Environnement : sensibiliser la population au respect de l’environnement (sauvegarde des espaces protégés, tri des déchets, etc.) ;
> Sports : accompagner dans le cadre de pratiques sportives des personnes n’ayant pas accès au sport ;
> Mémoire et citoyenneté : aider à défendre les droits de l’homme sous toutes leurs formes ;
> Santé : sensibiliser les jeunes aux enjeux de la santé en les informant sur la sexualité, les addictions, etc. ;
> Solidarité : offrir aux personnes isolées ou démunies une aide concrète dans leur vie quotidienne ;
> Intervention d’urgence en cas de crise : aide à la reconstruction de sites endommagés par une catastrophe naturelle.

Quelles indemnités ?

Le jeune volontaire percevra une indemnité de 467,34 € par mois financée par l’Etat qui, en outre, prendra l’intégralité du coût de la protection sociale.
La structure d’accueil servira au volontaire une prestation en nature ou en espèce de 106,31 € contribuant aux frais d’alimentation et de transports.
Certains volontaires pourront, si leur situation le justifie, bénéficier d’une majoration de leur indemnité sur critères sociaux de l’Etat de 106,38 € par mois.
Au total, selon les situations, les volontaires en service civique percevront entre 573,65 € et 680,03 € par mois.

Comment trouver une structure d’accueil ?

Les structures d’accueil agréées en Gironde ainsi que les missions qu’elles proposent sont répertoriées sur le site : http://service-civique.gouv.fr  

Quelles sont les structures qui peuvent accueillir des jeunes volontaires ?

Les associations, les ONG, les fondations les collectivités territoriales, les établissements publics sont habilités à accueillir des jeunes volontaires.

Quelles sont les démarches pour accueillir des jeunes en service civique ?

La structure d’accueil doit être agréée soit nationalement, soit régionalement, soit localement.

Le dossier d’agrément est à télécharger sur le site du service civique puis doit être déposé aux structures départementales à la Direction départementale de la cohésion sociale de la Gironde, pour instruction.

Dans chaque région, le préfet de région est le délégué territorial de l’agence du service civique.

Il est chargé de délivrer une partie des agréments de service civique (les agréments régionaux et départementaux) et assure la coordination des politiques de promotion, d’évaluation et de contrôle du service civique avec l’appui de la direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale.

Le préfet de département avec les services placés sous son autorité, notamment la direction départementale interministérielle chargée de la cohésion sociale, concourt à l’exercice des compétences du délégué territorial.

Documents à télécharger pour demande d’agrément et à renvoyer à la DDCSDirection départementale de la cohésion sociale Gironde :

> Dossier de demande d’agrément au titre du service civique (fiche 1)

> Dossier_service_civique_Fiche n1 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,26 Mb

> Demande d’agrément pour un engagement de service civique (fiche 2)

> Dossier_service_civique_Fiche n2 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,12 Mb

> Demande d’agrément pour un engagement de service civique (fiche 3)

> Dossier_service_civique_Fiche n3 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,13 Mb

 > Demande d’agrément pour un engagement de service civique (fiche 4)

 

 

 

Contacts pour le service civique en Gironde

Direction Départementale de la Cohésion Sociale de la  Gironde
Espace Rodesse
103 bis rue Belleville
33062 BORDEAUX Cedex
05 57 01 91 00

 

Référente service civique : Elisabeth DIJOLS   elisabeth.dijols@gironde.gouv.fr    tel : 05 57 01 91 58

Secrétariat service civique : Régis CRISTOFOLI  regis.cristofoli@gironde.gouv.fr    tel : 05 57 01 92 02

 

 

Bilan

Le département de la Gironde est le département qui, en Aquitaine a le plus agréé de demandes d’agrément en service civique depuis le début de la campagne de promotion (septembre 2010).19 dossiers ont été agréés. Les demandes portent en moyenne sur un ou deux volontaires sauf exception (Entente sportive de Bruges 15, Parallèle Attitude Diffusion 8 et mairie de Bordeaux 10).

L’ensemble de ces demandes correspond à soixante douze places proposées aux jeunes soit 911 mois ventilés sur les deux années d’agrément. Trente et une conventions ont été signées pour trente et un jeunes volontaires en cours de mission actuellement.

Les missions les plus souvent proposées sont les missions relevant de la solidarité (association Asais avec le bistrot associatif, banque Alimentaire etc) qui consistent à offrir une aide concrète dans la vie quotidienne aux personnes isolées ou démunies.

Sur les neuf missions répertoriées par l’Agence, deux types de missions ne sont pas représentées (développement international et action humanitaire, intervention d’urgence en cas de crise) et une mission peu représentée (Éducation pour tous).

Une collectivité locale a présenté un dossier de demande d’agrément (la mairie de Bordeaux avec dix places proposées), les autres demandes relèvent du milieu associatif avec en majorité des associations de jeunesse et d’éducation populaire, trois associations sportives seulement ont présenté des dossiers.

L’association Uni-cités propose également de nombreuses places sur des missions liées à l’environnement et à la solidarité intergénérationnelle.