Contrats urbains de cohésion sociale (CUCS)

 
 

Ce programme d’actions partenariales est mis en œuvre dans les zones sensibles et les quartiers en difficulté pour réduire les inégalités sociales et les écarts de développement. En Gironde 14 Contrats Urbains de Cohésion Sociale (CUCSContrat urbain de cohésion sociale) ont été signés regroupant 35 quartiers concernés.

Initialement signés pour la période 2007-2009, les Contrats urbains de cohésion sociale ont été prorogés afin de pouvoir mener un travail d’évaluation. 

Des avenants de prolongation jusqu’au 31/12/2014 ont été signés le 9 février 2012. Ces avenants, qui doivent prendre en compte l’ensemble des politiques publiques menées sur ces quartiers, portent sur les mêmes quartiers initiaux. C’est l’opportunité pour les communes concernées de, si nécessaire, revoir leur projet de territoire et de mettre éventuellement l’accent sur une priorité.

Les priorités rappelées par le ministre ont été prises en compte, à savoir : l’emploi, l’éducation, la santé, la sécurité et la prévention de la délinquance, et la gestion urbaine de proximité (GUP). 

En 2012, une enveloppe globale de 1 849 679 € est mobilisée au titre de la politique de la ville pour des actions en faveur :

  • de la revitalisation économique,
  • de l’insertion et de l’emploi,
  • de la prévention de la délinquance,
  • de la sécurité,
  • de l’accès aux droits et de l’aide aux victimes,
  • de la réussite éducative et de l’accompagnement scolaire,
  • du soutien à la parentalité,
  • de la santé,
  • de la gestion urbaine de proximité,
  • de l’intégration et de la lutte contre les discriminations ou encore du développement social et culture.