Dispositif des adultes-relais

 
 

Le dispositif, le recrutement, la répartition et les actions de formation.

Dispositif Adultes-Relais " Médiateur de ville " 

Initié par le Comité interministériel des villes du 14 décembre 1999, le dispositif adultes-relais, mis en place en 2000, vise à améliorer, dans les territoires prioritaires de la politique de la ville, les relations entre les habitants de ces quartiers et les services publics, ainsi que les rapports sociaux dans les espaces publics ou collectifs. Les adultes-relais sont issus des quartiers prioritaires de la politique de la ville, âgés de 30 ans et plus, précédemment sans emploi ou en contrat aidé.

Répartition des Adultes-Relais

La dotation de crédit en Gironde concerne 64 conventions. Le montant de l'aide de l’État versée annuellement par poste adulte-relais s'élève pour l'année 2019 à 19 639 euros.

Les missions de médiation prennent une grande variété de formes (sociale, éducative, culturelle, vie de quartier, santé, interprétariat…).

Actions de formation

Le Commissariat Général à l’Égalité des Territoires (CGET) a fixé comme objectif de développer la médiation sociale et la reconnaissance de ce nouveau métier, en insistant sur la formation des candidats.

En appui des actions de formation assurées par les employeurs, le CGET a mis en place un plan d’accompagnement professionnel, piloté au niveau régional portant sur 2 niveaux d’intervention :
- former les adultes-relais aux métiers de la médiation par des modules de 6 jours " Accompagnement - Prise de poste " ;
- organiser la mobilité des adultes-relais en fin de contrat par des modules " Accompagnement à l'élaboration du projet professionnel ".