A moto, le plus grand danger, c'est de penser qu'il n'y en pas !

 
 
Logo Sécurité routière

Face à l'accidentalité des usagers 2RM, la Direction de la Sécurité et circulation routières poursuit les sensibilisations.

Paris, le 18 avril 2013
COMMUNIQUÉ DE PRESSE

27 fois plus de risques d'être tué à moto qu'en voiture.

650 motards se sont tués sur les routes françaises en 2012 *
A l'approche des beaux jours et des premières randonnées à moto, la Sécurité routière renouvelle, à la télévision, sur Internet et sur le terrain, sa campagne « A moto, le plus grand danger, c'est de penser qu'il n'y en a pas ».

Ce message entend rappeler à la vigilance tous les motards qui représentaient, en 2012, 18% des personnes tuées sur nos routes pour seulement 2% du trafic.
Les motards observent la plus haute attention lorsqu'ils circulent en milieu urbain et, particulièrement, lorsque les conditions météorologiques sont dégradées. Mais ces mêmes motards ont tendance « à se relâcher » et à rouler plus vite lorsque le ciel est clément sur une route bien dégagée. C'est pourtant là, contrairement à une idée reçue, que  la majorité des accidents mortels à moto se produit : hors des centres urbains, en rase campagne, par beau temps, sur une route sèche.

Retrouvez le lien du film : « À moto, le plus grand danger, c'est de penser qu'il n'y en pas »

Rejoignez-nous sur Twitter :  http://twitter.com/routeplussure

(*) Chiffres provisoires de la mortalité routière 2012