Participation du public - Loi du 27 décembre 2012

Projet de 2 arrêtés instituant des réserves temporaires de pêche sur une partie de l'étang de Cazaux (La Teste de Buch) et l'étang de Mandron (Izon) dans le département de la Gironde

 
 

La préservation des milieux aquatiques et la protection du patrimoine piscicole sont d’intérêt général.

La création d’une réserve temporaire de pêche s’appuie sur les articles R. 436.73- R.436-69 et R.436.74 du code de l’environnement et a pour objectif la protection ou la reproduction du poisson.

C’est dans ce cadre réglementaire que s’inscrivent les projets d’arrêtés relatifs à la mise en place des réserves temporaires de pêche suivantes dans lesquelles la pêche est interdite :

- Etang de Mandron – commune d’Yzon,

- Lac de Cazaux (33) - commune de la Teste de Buch.

Les réserves sont créées pour une durée de 5 ans consécutifs pour les raisons suivantes :

- Protection des zones de frayères potentielles à carnassiers et cyprinidés,

- Protection d’une zone de refuge : présence d’hydrophytes et hélophytes.

Vous trouverez ci-dessous les pièces mises à la disposition du public dans le cadre de la loi n° 2012-1460 du 27 décembre 2012, relative à la participation définie à l'article 7 de la charte de l’environnement :

- le projet des 2 arrêtés

> AP2020- Etang de Cazaux -La Teste de Buch - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,73 Mb

> AP2020-Etang de Mandron - IZON - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,55 Mb

- la note de présentation

> Note de présentation reserve de pêche 2020-2025 - Gironde - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,11 Mb

Le public peut faire part de ses observations, au plus tard, jusqu'au 1er octobre 2020 inclus :

- soit par voie postale, à l'adresse suivante :

Direction départementale des territoires et de la mer (DDTM33) Service Eau et Nature - Cité Administrative - BP90 - 33090 BORDEAUX CEDEX

- soit par voie électronique à l'adresse suivante : ddtm-sen-raa@gironde.gouv.fr

A l'issue de la concertation, et lors de la publication de la décision, la synthèse des observations du public, ainsi que les motifs de la décision seront rendus publics sur ce même site pendant une durée de trois mois.