Brèves

Premier Comité de Pilotage de la révision du Plan de Protection de l’Atmosphère (PPA) de l’agglomération bordelaise

 
 
Comité de Pilotage - révision du Plan de Protection de l’Atmosphère (PPA) - agglomération bordelaise

La pollution de l’air que nous respirons est une préoccupation environnementale majeure des Français et a des conséquences importantes sur la santé, notamment celle des plus fragiles. Face à ce constat, l’État s’engage à améliorer la qualité de l’air en mettant en œuvre des outils d’information, de planification mais aussi des dispositifs opérationnels complémentaires de ceux portés par les collectivités et acteurs locaux.

L’agglomération bordelaise dispose depuis 2007 d’un Plan de Protection de l’Atmosphère (PPA). L’évaluation de ce plan a montré que les mesures mises en œuvre ont permis de contribuer à la  réduction de certains polluants (particules fines, dioxyde d’azote). Cependant, certaines situations demeurent sensibles sur le territoire, des risques de dépassement de valeurs réglementaires persistant.

C’est pourquoi la préfète de Gironde a décidé de lancer la révision du Plan de Protection de l’Atmosphère (PPA) de l’agglomération bordelaise, en collaboration avec les collectivités, professionnels et associations. Cette révision contribuera à réduire encore davantage et de manière pérenne les émissions de polluants.

Un premier comité de pilotage a réuni le 30 septembre 2021 en préfecture l’ensemble des élus et professionnels associés. Il s’est prononcé sur les axes stratégiques du futur plan.

L’extension de l’agglomération bordelaise et le souci de mieux prendre en compte de nouveaux enjeux environnementaux et sanitaires conduisent à envisager d’élargir le périmètre du PPA afin que les sujets de la qualité de l’air soient traités de manière globale. Le périmètre du nouveau PPA sera précisé d’ici le milieu du mois d’octobre.

Différent types de polluants seront suivis. Les particules fines, les oxydes d’azote (NOx), le dioxyde de soufre, l’ammoniac gazeux ou encore des composés organiques volatils non méthaniques seront suivis avec attention et feront l’objet d’actions spécifiques.

D’autres polluants feront l’objet de simples suivis afin de contrôler l’évolution de leur concentration atmosphérique.

Les propositions du PPA révisé seront organisées autour de 5 thématiques principales, concernant les mobilités, l’habitat et le secteur de la construction, les usages agricoles ainsi que la gestion des espaces verts, le secteur industriel et les activités économiques, les transports aérien, maritime et fluvial.

Des groupes de travail se tiendront à partir de novembre sur chacune de ces thématiques. Ils rassembleront collectivités, industriels, acteurs du secteur économique ou agricole, institutionnels, associations et services de l’État, dans le but d’une concertation approfondie. Leurs propositions seront analysées et validées par le comité de pilotage.

Le projet de PPA révisé fera l’objet d’une enquête publique au cours du second semestre de 2022. Le nouveau PPA pourrait ainsi être validé au début de l’année 2023.