COVID-19 - Le calendrier de réouverture en Gironde

 
 
COVID-19 : Le calendrier de réouverture en Gironde

La stratégie de réouverture qui doit permettre à tous les Français de retrouver une vie plus normale a été annoncée par le président de la République le 29 avril 2021, et détaillée par le Premier ministre. Le département de la Gironde est lui aussi concerné par ces mesures.

Toutes les informations sur la situation sanitaire sont disponibles :

Pour plus d’informations sur l’accès au dépistage et à la vaccination en Gironde :

 

Le pass sanitaire

Le pass sanitaire s’appliquera à compter du 9 juin 2021, à partir de 11 ans, et ne sera exigé que dans les situations de grands rassemblements, où le brassage du public est plus à risque au plan sanitaire. En aucun cas, il ne s'agira d'appliquer ce pass dans la vie quotidienne des Français.

Retrouvez ici toutes les réponses à vos questions sur le pass sanitaire 

 

Le calendrier d'allègement des mesures

Cet agenda s'articule autour :
    • du maintien pour quelques semaines d’une mesure nationale de couvre-feu, dégressive dans son intensité jusqu’à fin juin où elle trouvera à totalement s’annuler ;
    • de mesures aux frontières et pour les voyages ;
    • du maintien d’une limite de personnes pour les rassemblements dans l’espace public ;
    • d'une réouverture progressive des lieux recevant du public.

9 juin
    • couvre-feu décalé à 23h ;
    • télétravail assoupli ;
    • commerces, marchés couverts : 4 m2 par client ;
    • terrasses extérieures : 100% de la capacité, tables de 6 maximum ;
    • réouverture des cafés restaurants en intérieur : jauge de 50%, tables de 6 maximum ;
    • musées : 4 m2 par visiteur ;
    • cinémas, salles des fêtes, chapiteaux : 65% de l'effectif, jusqu'à 5 000 personnes par salle. Pass sanitaire au-delà de 1 000 personnes.
    • lieux de culte, mariages ou pacs (cérémonies) : 1 emplacement sur 2 ;
    • cérémonies funéraires : 75 personnes ;
    • enseignement supérieur : 50% de l'effectif jusqu'à la rentrée de septembre ;
    • spectateurs dans établissements sportifs extérieurs (stades) ou couverts (piscines) : 65% de l'effectif, jusqu'à 5 000 personnes. Pass sanitaire au-delà de 1 000 personnes ;
    • pratiquants dans établissements sportifs extérieurs (stades) ou couverts (piscines) : publics non prioritaires jusqu'à 50% de l'effectif ;
    • réouverture des salons et foires : 50% de l'effectif, jusqu'à 5000 personnes. Pass sanitaire au-delà de 1 000 personnes ;
    • festivals de plein air assis : jauge de 65% jusqu'à 5 000 personnes. Pass sanitaire au-delà de 1 000 personnes ;
    • rassemblements de plus de 10 personnes interdits dans l’espace public, sauf visites guidées ;
    • thermalisme : 100% de l'effectif ;
    • casinos : 50% de l'effectif. Pass sanitaire au-delà de 1 000 personnes ;
    • bibliothèques : 1 siège sur deux ;
    • parcs zoologiques en plein air : 65% de l'effectif ;
    • danse : reprise pour les majeurs, sans contacts, 35% de l’effectif :
    • activités sportives de plein air : 25 personnes, reprise des sports avec contact ;
    • compétitions sportives de plein air : pour les pratiquants amateurs 500 personnes.

30 juin
    • maintien des mesures barrière et distanciation physique ;
    • levée du couvre-feu ;
    • pass sanitaire pour les événements extérieurs et intérieurs de plus de 1 000 personnes ;
    • levée des limites de jauge (selon situation locale) dans les établissements recevant du public ;
    • compétitions sportives de plein air : pour les pratiquants amateurs 2 500 personnes. Pass sanitaire au-delà de 1 000 personnes ;
    • reprise des festivals de plein air debout : 4 m2 par festivalier. Pass sanitaire au-delà de 1 000 personnes.

 

En complément, retrouvez ci-dessous les décrets publiés

Exploitation de la plateforme de gestion OSAI (Outil de Suivi de l'Appui à l'Isolement) et des données personnelles des bénéficiaires par la préfecture de la Gironde

Le système d'information OSAI s'inscrit dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire déclaré par les lois n° 2020-290 et 2020-546.
Il vise à faciliter la coordination et les mesures de mise en œuvre par les opérateurs, des accompagnements à domicile et en hébergement dédié, des bénéficiaires concernés.
Il permet le reporting du nombre de bénéficiaires et des actions d'accompagnement, dans la perspective de leur financement.