Covid-19 - Un déconfinement en quatre étapes progressives

 
 
Covid-19 - Un déconfinement en quatre étapes progressives

Le président de la République Emmanuel Macron a annoncé, le 29 avril, un déconfinement en quatre étapes progressives, du 3 mai au 30 juin, conditionnées à la situation sanitaire dans chaque département.
 
Première étape : 3 mai 2021
Fin des attestations et des restrictions de déplacement. Le couvre-feu est maintenu entre 19h00 et 6h00*.

*Obligation de présenter une attestation dérogatoire au couvre-feu.
 
Deuxième étape : 19 mai 2021
Couvre-feu repoussé à 21h et réouverture des commerces, terrasses, musées, salles de cinémas et théâtres avec des jauges limitées.
 
Troisième étape : 9 juin 2021
Couvre-feu à 23h et réouverture des cafés et restaurants en intérieur et des salles de sport.
Assouplissement du télétravail, en concertation avec les partenaires sociaux au niveau des entreprises.
 
Quatrième étape : 30 juin 2021
Fin du couvre-feu.
 
Ces mesures nationales pourront être tempérées par des « freins d’urgence » dans les territoires où le virus circule trop :
    • taux d’incidence supérieur à 400 infections pour 100 000 habitants ;
    • augmentation brutale du taux ;
    • risque de saturation des services de réanimation.

Toutes les informations sur la situation sanitaire sont disponibles :

Pour plus d’informations sur l’accès au dépistage et à la vaccination en Gironde :

 

Commerces

Seuls les commerces vendant des biens et services de première nécessité peuvent rester ouverts. A ceux-là s’ajoutent les libraires et disquaires, les services de coiffure, les fleuristes, les services de réparation et d’entretien des instruments de musique, les commerces de véhicules automobiles et de machines agricoles sur rendez-vous, et les commerces de détail de cacao, chocolats et produits de confiserie.

Qu’ils soient situés dans des centres commerciaux ou à l’extérieur de ceux-ci, les magasins multi-commerces, les supermarchés, les hypermarchés et les autres magasins de vente d’une surface de plus de 400 m2 doivent fermer leurs rayons correspondant aux activités qui ne sont pas autorisées.

Les commerces dont la surface est supérieure à 20 000 m² sont fermés. Dans les grandes surfaces, seuls peuvent ouvrir les commerces alimentaires ainsi que les pharmacies.

Tous les commerces et services en droit de continuer d’exercer peuvent le faire jusqu’à 19h00, dans le cadre d’un protocole sanitaire strict.

Marchés

Seuls les commerces alimentaires ou proposant la vente de plantes, fleurs, graines, engrais, semences et plants d'espèces fruitières ou légumières sont autorisés dans les marchés ouverts ou couverts.

Écoles

Reprise des enseignements scolaires : 

Dès lundi 3 mai 2021 :

  • Enseignement hybride pour les lycéens avec mise en place de demi-jauges à l’échelle de chaque lycée.
  • Retour en classe pour les collégiens

Pour tous, les retours en classe se font selon un protocole sanitaire strict :

  • fermeture de la classe dès 1 cas de contamination,
  • renforcement des mesures barrières et du port du masque,
  • respect de 2m de distance à la cantine entre les groupes d’élèves,
  • aération renforcée des salles.

Les universités continuent de fonctionner selon les protocoles en vigueur, soit la possibilité pour chaque étudiant de se rendre à l’université 1 jour par semaine.

Lieux de culte

Les lieux de culte restent ouverts selon les protocoles actuellement en vigueur : les offices sont permis dans le respect d’un protocole sanitaire et d’une organisation permettant de laisser libres deux sièges entre chaque personne ou entité familiale et de n’occuper qu’une rangée sur deux.

Il est recommandé d’éviter le plus possible les rassemblements privés à l’occasion des fêtes religieuses.

Travail

Toutes les entreprises et les administrations qui le peuvent doivent pousser au maximum le télétravail avec l’objectif d’atteindre au moins 4 jours sur 5 en télétravail et une journée sur place pour les salariés qui le souhaitent. Les contrôles au sein des entreprises et administrations seront renforcés.

Les parents qui doivent rester à domicile pour garder leurs enfants et ne pouvant télétravailler peuvent bénéficier du dispositif de chômage partiel.

 

En complément, retrouvez ci-dessous les décrets publiés

Exploitation de la plateforme de gestion OSAI (Outil de Suivi de l'Appui à l'Isolement) et des données personnelles des bénéficiaires par la préfecture de la Gironde

Le système d'information OSAI s'inscrit dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire déclaré par les lois n° 2020-290 et 2020-546.
Il vise à faciliter la coordination et les mesures de mise en œuvre par les opérateurs, des accompagnements à domicile et en hébergement dédié, des bénéficiaires concernés.
Il permet le reporting du nombre de bénéficiaires et des actions d'accompagnement, dans la perspective de leur financement.