COVID-19 : point de la situation en Gironde - où se faire vacciner

COVID-19 - Extension du pass sanitaire

 
 
COVID-19 - Extension du pass sanitaire

Toutes les informations sur la situation sanitaire sont disponibles :

Pour plus d’informations sur l’accès au dépistage et à la vaccination en Gironde :

Le pass sanitaire

Un projet de loi sera soumis au Parlement pour transformer le « pass sanitaire » en « pass vaccinal » à compter du 15 janvier. Il vise aussi à durcir les conditions de contrôle et de sanction contre les faux « pass ».

- Le « pass sanitaire » est obligatoire dans tous les départements pour accéder à certains lieux, établissements ou événements, en intérieur ou en extérieur, sans notion de jauge, tels que les cinémas, les musées, les cafés, les restaurants, les hôpitaux, les maisons de retraite, les établissements médico-sociaux (sauf en cas d'urgence) ;
- Les déplacements de longue distance par transports publics interrégionaux sont également concernés.
- Depuis le 30 septembre 2021, le « pass sanitaire » est obligatoire pour les mineurs âgés de 12 ans et deux mois à 17 ans.

Vaccination

- La vaccination est obligatoire pour toutes les personnes au contact des personnes fragiles (soignants, non-soignants, professionnels et bénévoles).
- La vaccination est ouverte à tous les enfants de 5-11 ans depuis le 22 décembre 2021.
- A compter du 15 décembre, les personnes âgées de plus de 65 ans et les personnes ayant été vaccinées avec le vaccin Janssen devront avoir fait leur rappel pour que leur pass sanitaire reste valideAdapter son quotidien

Plus d'information sur les thématiques voyage, travail, personnes âgées, établissements recevant du public (ERP) et événements, culte et mariages sur le site Internet du gouvernement :

Exploitation de la plateforme de gestion OSAI (Outil de Suivi de l'Appui à l'Isolement) et des données personnelles des bénéficiaires par la préfecture de la Gironde

Le système d'information OSAI s'inscrit dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire déclaré par les lois n° 2020-290 et 2020-546.
Il vise à faciliter la coordination et les mesures de mise en œuvre par les opérateurs, des accompagnements à domicile et en hébergement dédié, des bénéficiaires concernés.
Il permet le reporting du nombre de bénéficiaires et des actions d'accompagnement, dans la perspective de leur financement.