Communiqués et dossiers de presse

Célébration de la fête de l’Aïd-el-Adha en Gironde

 
 
Célébration de la fête de l’Aïd-el-Adha en Gironde

Cette année, la fête religieuse musulmane de l’Aïd-el-Adha sera célébrée cette année à partir du mardi 20 juillet 2021 et pendant trois jours.

Afin de garantir le respect des dispositions législatives et réglementaires en matière de santé publique, de protection animale et de respect de l’environnement à l’occasion de l’accomplissement de ce rite, la préfète de la Gironde Fabienne BUCCIO a signé un arrêté réglementant de façon temporaire dans le département la cession, la détention, la circulation et l’abattage des animaux vivants des espèces ovines et caprines.

Cet arrêté interdit jusqu’au vendredi 23 juillet 2021 inclus :
- la cession des ovins et des caprins, même à titre gratuit, à toute personne ne pouvant justifier de l’enregistrement réglementaire applicable aux détenteurs d’animaux de ces espèces ;
- la détention d’un ou plusieurs de ces animaux par toute personne qui n’aurait pas effectué les formalités de déclaration réglementaire ;
- le transport d’ovins et de caprins vivants, sauf le transport à destination des abattoirs agréés ou à destination de cabinets ou cliniques vétérinaires ainsi que le transport entre deux exploitations d’élevage.

La préfète rappelle en outre qu’en toute période :
- il est interdit à toute personne de procéder ou de faire procéder à un abattage, y compris rituel, en dehors d’un abattoir agréé ;
- la mise à disposition de locaux, terrains, installations, matériel ou équipement en vue de procéder à un abattage en dehors d’un abattoir est également interdite ;
- le fait d’abattre un animal en dehors d’un établissement d’abattage dans des conditions illicites constitue un délit puni de six mois d'emprisonnement et de 15 000 euros d’amende.

Cette année, en application d’un accord conclu avec la Fédération Musulmane de la Gironde représentant la Grande Mosquée de Bordeaux, l’abattoir agréé de Bègles organisera un marché de l’Aïd à partir du 17 juillet, auquel sera adossée une prestation d’abattage sur site, postérieure à la prière rituelle, et de mise à disposition de carcasses certifiées Halal.

Comme les années passées, il sera également possible de se fournir en viande auprès des boucheries ou des marchés des abattoirs agréés des départements limitrophes, ou de substituer le versement d’une obole au sacrifice d’un animal.