Communiqués et dossiers de presse

Exercice de submersion marine sur le bassin d’Arcachon

 
 
exercice subversion marine - vignette

La préfecture de la Gironde organise, en lien avec le bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) et la direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises, et avec l’appui logistique du syndicat intercommunal du bassin d’Arcachon (SIBA), un exercice de grande ampleur sur le risque de submersion marine qui se déroulera le mardi 28 septembre 2021 à partir de 8h00 sur le bassin d’Arcachon.

Cet exercice permettra de tester le plan d’organisation de la réponse de sécurité civile (ORSEC) en cas d’événement de cette nature, et de vérifier la procédure d’alerte, l’articulation entre les différents acteurs et la gestion de crise au niveau communal.

Inspiré de la tempête Klaus, le scénario correspond à une tempête hivernale telle que peut en connaître le département de la Gironde, adapté aux enjeux du bassin d’Arcachon. L’essentiel de l’exercice est théorique et se jouera entre les différentes salles de crise activées. Une partie sera visible par la population puisque quelques actions seront jouées en réel sur le terrain, par exemple une fermeture de route avec mise en place de déviation et une simulation d’évacuation de la population jouée par la réserve communale à Lège Cap Ferret, ou encore l’activation du plan particulier de mise en sûreté par les écoles à Andernos-les-Bains.

Participeront à l’exercice : les 10 communes littorales du bassin d’Arcachon, les services de l’État (préfecture, sous-préfecture d’Arcachon, DDTMDirection départementale des territoires de la mer, DSDEN, DREALDirection régionale de l'environnement de l'aménagement et du logement, DIRADirection interdépartementale des routes Atlantique, ARSAgence régionale de santé-DD33), les services de secours (SDIS, SAMU, Police et Gendarmerie), le pôle santé d’Arcachon, l’hôpital d’Arès, Météo France, le conseil départemental de Gironde, ENEDIS, RTERéseau de transport d'électricité, Orange, SMPBA et GIPATGeRI (appui technique cartographique).

Ce type d’exercice permet à l’ensemble des services qui concourent à la gestion de crise de se préparer, de développer de bonnes pratiques et de finaliser ou de tester les plans opérationnels (PCS, ORSEC, PPR, etc). Il permet également de sensibiliser la population au risque, dans le cas présent, de submersion marine.