Communiqués et dossiers de presse

Sécurisation de la nuit de la Saint-Sylvestre en Gironde

 
 
COuvre feu

 

 

La nuit de la Saint-Sylvestre se déroulera dans un contexte particulier cette année en raison de la situation sanitaire. En effet, comme annoncé par le gouvernement, le couvre-feu s’appliquera dans la nuit du 31 décembre 2020 au 1er janvier 2021 entre 20h et 6h.

Fabienne BUCCIO, préfète de la région Nouvelle-Aquitaine, préfète de la Gironde a demandé aux forces de police et de gendarmerie la mise en place de contrôles et de patrouilles afin de prévenir d’éventuels troubles à l’ordre public en Gironde lors de la nuit de la Saint-Sylvestre. Les effectifs de sécurité et de secours seront ainsi renforcés.

Les forces de l’ordre veilleront en priorité au strict respect du couvre-feu. Une attention particulière sera également portée sur l’organisation de fêtes clandestines ou de rassemblements non autorisés, qui présentent un risque particulièrement élevé pour la santé publique.

Par ailleurs, les contrôles routiers seront renforcés aux heures antérieures et postérieures au couvre-feu afin de lutter contre la conduite sous l’emprise de l'alcool ou de stupéfiants. La préfète attire l’attention des automobilistes au respect des règles du code de la route, et sur les dangers de la conduite sous l’emprise d’alcool et de stupéfiants.

A titre préventif, un arrêté préfectoral a été pris interdisant la vente, le transport, la détention et l’utilisation d’artifices de divertissement ainsi que la vente, le transport et la détention de carburant, d’acides et de tous produits inflammables ou chimiques sur la voie publique sur l’ensemble du département de la Gironde du jeudi 31 décembre 2020 à 8h00 au vendredi 1er janvier 2021 à 8h00.

Enfin, il a été demandé aux maires, aux bailleurs, et aux transporteurs, de veiller au rangement des conteneurs à ordures, à la fermeture des locaux à poubelles, à l’enlèvement des véhicules « épaves et ventouses », ainsi que des objets pouvant être utilisés comme projectiles, à la sécurisation des chantiers et à la fermeture des sites sensibles (transformateur EDF, locaux techniques …).

La préfète appelle chacun à un esprit de responsabilité dans les comportements individuels et collectifs en limitant les rassemblements dans la sphère privée à 6 adultes et en veillant au respect des gestes barrières.