Qui fait quoi ?

 
 

Index d'articles

  1. Prévenir le risque
  2. Qu’appelle-t-on « le risque » ?
  3. Les Plans de Prévention des Risques Submersion Marine
  4. Les PPRSM du Bassin d’Arcachon
  5. Qui fait quoi ?
  6. Comment calcule t-on la submersion ?
  7. Les enjeux humains : un recensement exhaustif
  8. Les principes du zonage et du règlement
  9. La concertation sur le PPR Submersion Marine
De la conduite des études à l’élaboration du règlement, le Plan de Prévention du Risque Submersion Marine mobilise plusieurs parties prenantes.

L’État

Le Préfet de la Gironde prescrit l'élaboration du PPR Submersion Marine et l’approuvera au terme de la concertation et de l’enquête publique.

Sous l'autorité du Préfet, le service Risques et Gestion de Crise de la Direction Départementale des Territoires et de la Mer de la Gironde conduit les études puis élabore la carte de zonage et le règlement. Les études sont réalisées en partenariat avec le Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM), établissement public national de référence dans le domaine de la prévention des risques majeurs.

Les collectivités

Les communes concernées et le syndicat intercommunal du Bassin d'Arcachon (SIBA) sont étroitement associés à l'élaboration du PPR. Chaque conseil municipal donne un avis consultatif sur le projet de PPR.

Le SIBA apporte notamment son expertise du territoire et sa connaissance dans le domaine hydraulique, contribuant ainsi activement à la conduite des études d’aléas.

Les communes sont par ailleurs responsables de l'information du public sur le risque d'inondation. Elles sont également chargées de la sécurité de la population. Une fois le PPR approuvé, elles élaboreront chacune un Plan Communal de Sauvegarde (PCS) prévoyant les interventions nécessaires en cas de submersion marine.

Les gestionnaires des ouvrages de protection

Ces gestionnaires peuvent être les communes, des  associations de propriétaires, le Conseil Départemental de la Gironde, le Conservatoire du Littoral ou encore des propriétaires privés. Ils ont en charge l’entretien et la gestion des ouvrages de protection afin d’assurer leur solidité dans le temps.

Les populations concernées

Un des axes de la démarche de prévention du risque concerne son appropriation par les citoyens et les acteurs économiques. Une population déjà avertie sera mieux armée pour affronter, le jour venu, une submersion marine de grande ampleur.

La concertation publique organisée dans le cadre de l’élaboration du PPRSM contribue à cet objectif.

En savoir plus sur la concertation