Menace terroriste

La posture Vigipirate

 
 
La posture Vigipirate

 

La posture Vigipirate

Depuis le 5 mars 2021, l'ensemble du territoire national est placé au niveau « Sécurité renforcée - risque attentat ». Ce niveau d'alerte atteste d'un niveau de menace élevé, mais moindre qu'à la fin 2020.

Dans le contexte de la crise sanitaire, cette posture met l'accent sur :
• la sécurité des espaces de commerce, les activités relancées et les lieux réouverts au public à terme ;
• la sécurité des lieux de culte, des sites touristiques et des transports publics de personnes, en particulier lors des vacances scolaires et universitaires ;
• la sécurité des bâtiments publics (services publics, locaux associatifs ou politiques, écoles et universités), avec une attention particulière sur les établissements de santé, médico-sociaux et sociaux, ainsi que sur la sécurité des sites de production, de stockage et de distribution de produits de santé, y compris les centres de vaccination.

Le plan Vigipirate

Le plan Vigipirate est un dispositif global de vigilance, de prévention et de protection qui concerne l’ensemble des secteurs d’activité du pays. Il implique tous les ministères mais également l’ensemble de la population.

La dernière version du plan Vigipirate, éditée en décembre 2016, repose sur trois piliers :
→ le développement d’une culture de la sécurité au sein de la société ;
→ un système de niveaux qui renforce la capacité de réponse de l’Etat ;
→ la mise en œuvre de nouvelles mesures renforçant l’action gouvernementale dans la lutte contre le terrorisme. 

Le plan VIGIPIRATE comprend 3 niveaux qui permettent au dispositif de sécurité intérieure de s’adapter rapidement, en fonction de l’intensité de la menace terroriste :
→ le niveau de vigilance correspond à la posture permanente de sécurité et à la mise en œuvre de 100 mesures toujours actives ;
→ le niveau sécurité renforcée – risque d’attentat adapte la réponse de l’Etat à une menace terroriste élevée, voire très élevée. Plusieurs mesures particulières additionnelles peuvent alors être activées en complément des mesures permanentes de sécurité et selon les domaines concernés par la menace (aéroports, gares, lieux de cultes, etc.). Ce niveau de sécurité renforcée peut s’appliquer à l’ensemble du territoire national ;
→ le niveau urgence attentat peut être mis en place à la suite immédiate d’un attentat ou si un groupe terroriste identifié et non localisé entre en action. Ce niveau est mis en place pour une durée limitée : le temps de la gestion de crise. Il permet notamment d’assurer la mobilisation exceptionnelle de moyens, mais aussi de diffuser des informations susceptibles de protéger les citoyens dans une situation de crise.

Pour en savoir plus

Vous y retrouverez :

Consultez aussi :