Lancement du groupe de travail sur la prise en charge des enfants victimes de violences conjugales

 
 
Lancement du groupe de travail sur la prise en charge des enfants victimes de violences conjugales

Conformément aux préconisations du Grenelle de lutte contre les violences conjugales, la délégation aux droits des femmes et à l'égalité de Gironde lance 3 groupes de travail réunissant l'ensemble des acteurs concernés du département sur les thématiques suivantes :
- la prévention des violences conjugales ;
- la protection des victimes ;
- la prise en charge des enfants victimes de violences conjugales.

Le premier groupe de travail relatif à la prise en charge des enfants victimes de violences conjugales, co-piloté par l'Etat et le Département, s'est réuni le 30 mars 2022. Il a rassemblé les acteurs intervenant sur le champs des violences conjugales et de la protection de l'enfance et mis en évidence les conséquences majeures de l'exposition aux violences sur les enfants. Leur développement, leur santé et leur perception des relations entre les femmes et les hommes en sont gravement et durablement affectés.

Les professionnels concernés s'engagent à améliorer le repérage et la prise en charge spécifique des enfants victimes des violences conjugales, pour renforcer leur protection et accompagner leur construction psychique. De même, les victimes doivent être aidées dans leur parentalité.

Ainsi, dans une perspective de prévention des violences à long terme, la délégation départementale aux droits des femmes et à l'égalité de Gironde soutient financièrement plusieurs projets d'accompagnements des enfants co-victimes, portés par des associations locales, comme des groupes de paroles mères enfants ou la mise en place d'un "référent enfants" dans les lieux d'accueil d'écoute et d'orientation des victimes de violences.

IMG_4487

Services de l'Etat, services du Département, associations, forces de sécurité intérieures, professionnels de santé (sages-femmes, pédopsychiatres, psychologues, médecins légistes, pédiatres, psychiatres (...), Magistrats, Parquet et avocats se sont réunis le 30 mars à l'occasion de la réunion de lancement du groupe de travail relatif à la prise en charge des enfants victimes de violences conjugales // Crédits : DDFE 33