Le relais de la flamme et les relayeurs

Mis à jour le 27/05/2024

  

Le parcours

La flamme olympique a sillonné une grande partie du territoire national jusqu’à la cérémonie d'ouverture du 26 juillet 2024. Du 20 mai au 02 juin 2024, elle a traversé 6 départements de la région: les Pyrénées-Atlantiques, la Dordogne, la Gironde, la Charente, les Deux-Sèvres et la Vienne.

Pendant cette période, des relais en équipe de 24 personnes (composés de champions, de sportifs amateurs, de bénévoles, d'arbitres, de scolaires...) ont été organisés quotidiennement pour faire rayonner l’énergie du sport et du collectif dans tous les territoires. Les porteurs sont désignés par le comité d'organisation, les partenaires privés de la flamme, et les collectivités territoriales qui contribuent au financement du dispositif et l'État. 

Parcours du relais de la flamme olympique

Parcours du relais de la flamme paralympique

Cet événement historique a pour objectif de mettre en lumière, la richesse du patrimoine et la diversité des territoires tout en encourageant le développement de la pratique sportive.

Les relayeurs de la flamme

182 agents publics sélectionnés par l’État participeront au Relais de la flamme

Le Gouvernement a souhaité que, dans l’ensemble des territoires traversés par la flamme Olympique et Paralympique, des agents de la fonction publique comptent parmi les Porteurs de la Flamme. Parmi les 11 000 relayeurs sélectionnés pour porter la Flamme, 182 sont donc des agents publics choisis par l’État, en reconnaissance de leur parcours professionnel remarquable, de leur engagement envers le service public, de leur parcours de vie hors du commun et de leur lien avec le sport.

Les 182 relayeurs de l’État ont fait rayonner les valeurs du service public tout au long du parcours de la Flamme et ont incarné la mobilisation exceptionnelle des agents de l’État pour faire des Jeux de Paris 2024 une réussite.

En Nouvelle-Aquitaine, 11 agents de l'État porteront la Flamme Olympique
  • Joëlle GRAS (Pyrénées-Atlantiques) : sous-préfète, référente handicap et inclusion.
  • Sebastiaan MONDORY (Dordogne) : fonctionnaire de police
  • Mélanie LE HIR (Dordogne) : agent au service des affaires immobilières du groupement à Périgueux et vice championne du monde militaire de futsal.
  • Sébastien BAUMERT (Gironde) : Vice-procureur au Parquet de Bordeaux.
  • Laure MOULY (Gironde) : gendarme motocycliste  de la sécurité routière
  • Frédéric BOIROUX (Charente) : agent à l' ARS département santé - environnement.
  • Nathan FOUSSAC (Vienne) : NC
  • Chloé LABARRE (Vienne) : chirurgienne orthopédiste et traumatologiste spécialisée dans la chirurgie du sportif
  • Yann BEAUVALLET (Deux-Sèvres) : NC
  • Pauline ALMERAS (Deux-Sèvres) : agent à la préfecture des Deux-Sèvres.
  • Yann MAURAGE (Deux-Sèvres) : moniteur de sport militaire œuvrant à la préparation opérationnelle de l'Armée de Terre.

En savoir plus : info.gouv.fr/jeux-olympiques-et-paralympiques-2024/les-relayeurs-de-la-flamme

Sécurisation du parcours

Le 22 janvier 2024, Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur et des Outre-mer, a présenté à la presse les grands axes de sécurisation des relais de la flamme olympique et paralympique. Le début du relais de la flamme olympique a eu lieu à Marseille le 8 mai au soir. Au total, la flamme aura traversé plus de 450 villes et 6 territoires ultra-marins avant d'arriver à Paris le 26 juillet.

Plus d'informations : Sécurisation de la flamme olympique et paralympique

Les Gardiens de la Flamme Olympique

Essentiels au Relais, les Gardiens ont pour mission de protéger la Flamme Olympique et d'assurer son intégrité, de jour comme de nuit, tout au long du parcours en France hexagonale et en outre-mer. Parmi les 99 Gardiens de la Flamme, issus du ministère de l'Intérieur et des Outre-mer et du Ministère des Armées, 25 femmes et hommes représentent la Sécurité civile et la diversité de ses missions comme Perrine LAC, sapeure-pompier au sein du SDIS Service départemental d'incendie et de secours de Gironde et Gardienne de la Flamme Olympique en Nouvelle-Aquitaine.

Dossier de presse : Gardiens de la flamme olympique : la Sécurité civile mobilisée