Appel à projets actions de sécurité routière 2021

 
 
Appel à projets actions de sécurité routière 2021

L’appel à projets 2021 est présenté pour la première fois sous une forme intégralement dématérialisée dans une perspective de simplification administrative. Les projets devront être déposés sur la plate-forme « démarches simplifiées » :

La préfète de la Gironde invite tous les acteurs, publics ou privés, souhaitant s’engager dans  la lutte contre l’insécurité routière et désireux de mener des actions de prévention dans le département, à répondre à l’appel à projets lancé par ses services et à déposer un dossier sur le site démarches-simplifiées jusqu’au 31 mars 2021 au plus tard.

En 2020, malgré la baisse du trafic liée aux différentes mesures sanitaires, 1 209 accidents corporels ont été enregistrés sur les routes du département. Ces accidents ont été à l’origine de 1 514 blessés et ont occasionné 65 décès (données au 15-02-2021).

Pour réduire collectivement le nombre d’accidents sur les routes, je vous invite à présenter des projets de sensibilisation à la sécurité routière qui devront prendre en compte les objectifs inscrits dans le document général d’orientation 2018-2022, à savoir :

  • la diminution du risque routier professionnel ;
  • la lutte contre la conduite après usage de substances psychoactives (alcool, stupéfiants, médicaments) ;
  • les jeunes ;
  • les seniors ;
  • les usagers deux-roues motorisés.

Critères de sélection

Au regard des chiffres de l’accidentalité locale enregistrée ces derniers mois et du développement de nouveaux modes de déplacement, la préfecture de la Gironde souhaite particulièrement soutenir les projets ciblant les usagers vulnérables, à savoir les usagers de deux-roues motorisés, les cyclistes, les usagers d’engins de déplacement personnel (trottinettes, skates, rollers, gyropodes…) et les piétons.

Si cet axe est spécifiquement retenu, les autres thématiques de la sécurité routière ne doivent pas pour autant être oubliées. Les projets déposés sur les autres enjeux de sécurité routière feront également l’objet d’un examen attentif.

Par ailleurs, le contexte sanitaire doit nous inviter à penser à de nouveaux moyens de sensibiliser le public à la sécurité routière. Si les partenaires doivent nécessairement intégrer le respect des gestes barrières dans leurs actions, les projets novateurs d’actions en distanciel sont plébiscités.

De plus, l’impact global des projets en termes de public(s) touché(s) et de communication sera examiné afin de donner une dimension étendue des actions menées.

Enfin la pertinence des indicateurs proposés en matière d’évaluation fera l’objet d’une analyse.

Attribution d’une subvention

Les subventions attribuées feront l’objet d’un arrêté préfectoral. Le versement de la subvention sera versé à hauteur de 60 % du montant alloué au moment de l’attribution de la subvention et le solde à la remise d’un bilan justifiant de la réalisation du projet.

Il est précisé que les crédits de la sécurité routière n’ont pas vocation à financer les infrastructures ou les aménagements de voiries.

Partenariat non financier

L’appel à projets est également ouvert aux opérateurs ne souhaitant pas de soutien financier de l’État, mais désireux de bénéficier d’un partenariat par d’autre nature (mise en valeur de l’opération via un affichage Etat et une inscription dans le PDASR, communication par la préfecture, prêt de matériel….).

Pour toute interrogation, vous pouvez saisir la boite fonctionnelle : pref-msr33@gironde.gouv.fr